Benoit à Singapour

Accueil du blog | Carte de Singapour

Thaïlande : conseils aux touristes

Attention aux arnaques, il y en a partout.


La Thaïlande est un pays magnifique, oui. Mais hélas il existe des arnaques très fréquentes (et vraiment bien ficelées). Certains arnaqueurs sont des compatriotes français, il faut être très attentif :

  • Une arnaque courante est le Français baroudeur (1re photo de l’arnaqueur)(2e photo de l’arnaqueur), globe-trotter, qui vous fait croire que la semaine courante est une semaine pendant laquelle on ne paie pas de taxes sur les bijoux achetés dans un certain magasin, agréé par l’État, et que l’on peut les revendre dix fois leur prix d’achat sur la place Vendôme une fois retournés en France. Voici le déroulement de l’arnaque :
    • Vous vous faites aborder par un Thaïlandais souriant qui vous explique que le Wat Phra Khaeo n’ouvre que dans deux heures, mais il vous propose gentiment de vous dire quels sont les quelques monuments intéressants à visiter dans Bangkok qui sont déjà ouverts : il vous fait sortir votre plan et vous entoure quelques lieux à voir. Il s’intéresse à vous, à vos coutumes (vous lui dites que vous êtes Français), et il vous explique que les túk túks sont des arnaqueurs et vous apprend à leur dire en thaï que le tarif qu’ils vous demandent est trop cher.
    • Un túk túk arrive à peu près à ce moment là (si vous avez bien remarqué, d’ailleurs, il était garé 200 mètres plus loin pendant votre conversation). Le 1er Thaïlandais vous négocie un tour d’une heure pour 50฿ (à peu près un euro) incluant quatre temples dignes d’intérêt.
    • Vous visitez deux temples ravis de votre petite affaire. Votre euro a déjà été vraiment bien dépensé.
    • Lorsque vous descendez du túk túk pour visiter le 3e temple, vous entendez une personne de peau blanche parler avec un horrible accent français et vous dites que c’est sans doute un compatriote, ce qui fait que la plupart du temps, c’est vous qui engagez la conversation. Ce type, quelle chance, vit en Thaïlande depuis pas mal de temps, parle Thaï courrament, peut vous faire la visite du temple, vous explique pas mal de choses intéressantes, et vous raconte sa vie. Il vous explique notamment qu’il est marchand de vêtements à Nantes, qu’avec sa combine il passe 6 mois par an en touriste au Laos et en Thaïlande, car il revend des bijoux 10 fois leur prix, et que ça tombe bien pour vous, c’est justement la semaine de la détaxe.
    • Vous remontez dans le túk túk qui vous dépose dans une bijouterie, tiens, justement celle dont ce monsieur vous a parlé, la bijouterie « agréée par l’État thaïlandais ». Les prix semblent assez peu chers pour de vraies pierres, il y a des certificats d’authenticité, et un gain de 900%, c’est quand même intéressant n’est-ce pas ?
    • Vous faites un achat, vous continuez votre visite, votre trajet en tuk tuk est une petite merveille.
    • Arrivés place Vendôme à Paris, on vous dit que vos bijoux, achetés 500 € et que vous comptiez revendre 5000 €, sont en toc et qu’ils ne valent pas un euro pièce.

Nous ne sommes pas tombés dans le panneau, assez méfiants, et de toutes façons n’aurions pas eu les moyens d’acheter un seul article de la fausse bijouterie. Doivent vous mettre la puce à l’oreille : le type qui dévoile sa combine pour vous faire de l’argent facile, la mention de la semaine de la détaxe, la bijouterie agréée d’État dans une rue secondaire et dont le magasin ne fait pas 30 mètres carrés (il faut pouvoir déménager en moins de 10 minutes sitôt le forfait commis). La première personne que vous avez rencontrée, sachant que vous étiez français, a appelé son complice francophone au rendez vous dans le troisième temple. Il est fortement probable qu’ils aient des complices italiens, allemands, américains, etc. dans cette maffia.

  • Une deuxième arnaque, dans laquelle nous sommes cette fois malheureusement tombés, est le prix absolument ahurissant du tour en bateau sur les khlongs. 1500฿ pour deux, c’est du vol (et encore nous avons négocié âprement, le prix de départ était de plus de 3000฿). Bien sûr, lorsque vous retournez à quai, la vendeuse n’est plus là.
  • Une troisième arnaque, que nous n’avons pas connue, est la touriste française coincée à l’aéroport faute de moyens et qui vous demande votre aide. Vous ne reverrez jamais votre argent.
  • Il semble qu’à l’aéroport de Bangkok, un Français vous propose d’échanger des billets étrangers (par exemple des dinars de Bahrein, voir ici), mais en fait, ces billets sont non valables.
  • Une cinquième arnaque, très répandue, est qu’un chauffeur de taxi fixe le prix de la course à l’avance. N’acceptez de monter que dans les taxis avec compteur (taxi meter).

En résumé, en Thaïlande :

  • Ne montez pas dans les túk túks ou abordez le chauffeur vous même, et négociez le prix de la course systématiquement.
  • Prenez les transports en communs pour le bateau
  • Toute personne rencontrée dans la rue qui vous propose des conseils doit vous éveiller des soupçons
  • Ne prenez le bus que depuis des grandes gares routières, et JAMAIS par agences (fausses agences et vols des bagages en soute).
  • N’achetez pas de bijoux en Thaïlande. Zéro.
  • Pour plus d’informations, lisez ceci.
Notez ce billet  - 14 vote(s)

Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.

Blog inactif

Je ne suis plus à Singapour. Ce blog n’est plus actif.

Adresse e-mail

mortgat () gmail.com

Haute résolution

N’hésitez pas à me demander une photo ou une vidéo en plus haute résolution.